Victoria Arduino

Votre machine à espresso depuis 1905

 

Origine et débuts

Victoria Arduino est née au début du XXe siècle dans une période de grandes transformations culturelles, sociales et industrielles, dont les fondements sont de rompre avec la tradition et de favoriser le progrès.

PIER TERESIO ARDUINO

Pier Teresio Arduino, qui gagnait sa vie comme commis, s’est impliqué dans ce vent innovant et, en 1905, il crée sa première machine à espresso qu’il appelle Victoria, indiquant ainsi la réalisation de son rêve, de son objectif.

VICTORIA ARDUINO

L’idée de la machine à espresso est née en s’inspirant du principe du train à vapeur et du concept de préparation rapide d’un café. La machine à espresso et le train sont autant d’inventions qui ont complètement changé la perception de la distance et du temps, en rapprochant les continents.

LA PUBLICITÉ. LEONETTO CAPPIELLO

En 1922, des investissements sont faits dans la publicité. Un de ces investissements les plus réussis a été le célèbre manifeste du peintre Leonetto Cappiello dans lequel nous voyons un voyageur élégant qui, penché hors d’un train en mouvement, prépare un espresso avec La Victoria Arduino, devenue l’archétype de la machine à espresso. Cappiello était à l’époque l’un des peintres, dessinateurs et affichistes les plus appréciés et connu comme créateur d’affiches commerciales. Dans cette image, l’artiste fait allusion à la rapidité avec laquelle le café est préparé ; l’élégance du client est comparée à l’élégance de la machine, toutes deux révélatrices du mode de vie moderne. Le style du peintre originaire de Livourne s’était imposé dans le secteur médiatique de l’époque avec une telle force que tous les commerçants et entreprises voulaient les affiches de Cappiello : Victoria Arduino en a obtenu une qui a sans aucun doute contribué à son succès commercial et elle représente aujourd’hui l’une des pièces les plus importantes de l’histoire du graphisme italien et mondial.

1905 LA VICTORIA. LA PREMIÈRE MACHINE

Le jeune Pier Teresio s’est immédiatement rendu compte que le monde des lieux publics et des cafétérias était en train de changer, tout comme il se rendait compte que les machines fonctionnant dans ces mêmes lieux n’étaient plus adéquates pour l’époque, tant en termes de conception technique que pour leur esthétique. Il se propose donc de construire un nouveau type de machine, une machine qui assure la vitesse de sortie de l’extraction et offre un maximum de facilité et de sécurité de fonctionnement. Il est également bien conscient que pour y parvenir, il faut révolutionner le cœur de la machine: la chaudière. Profitant de l’expérience technique acquise à l’école et surtout de celle découlant de sa familiarité avec les locomotives pendant son service militaire, qui lui avait permis d’apprendre tous les petits secrets du fonctionnement des chaudières à vapeur, il se met au travail et conçoit une machine adaptée à l’objectif qu’il s’est fixé.

FrançaisEnglishDeutschItaliano
Retour haut de page